<% response.redirect "http://www.syntec-recrutement.org/img/news/index-page.htm" %> Syntec recrutement
tetiere
puce de titre DE L'ANONYMAT À L'EXHIBITION : LE PARADOXE FACEBOOK

puce lire la suite lire la suite


puce de titre LA PÉNURIE DE COMPÉTENCES EN CHIFFRES

puce lire la suite lire la suite


puce de titre L'IMMIGRATION : UN REMÈDE AU DÉFICIT DES COMPÉTENCES

puce lire la suite lire la suite




 

DE L'ANONYMAT À L'EXHIBITION : LE PARADOXE FACEBOOK

 

À un moment où le législateur entend bien réglementer les informations personnelles contenues dans les CV au nom de la protection de l'anonymat et du bannissement d'une sélection sur des critères subjectifs ou considérés comme tels (nom, prénom, adresse, date et lieu de naissance, hobbies), on découvre avec stupéfaction ces mêmes candidats… exhibant sans retenue et sans pudeur leur vie, leur œuvre, mais aussi leurs fêtes, leurs délires, leurs photos les plus étonnantes !

D'un côté, le candidat souhaite contrôler son image, les informations qui le concernent ;
de l'autre, il accepte d'être une victime consentante de la dictature de la transparence.


D'un côté, il revendique le fait d'exister dans un tissu social qui le reconnaît (j'ai de nombreux amis) ;
de l'autre, on fait appel aux commissions d'éthique pour réglementer ce que l'on ne contrôle plus et les réseaux sociaux ne sont pas épargnés (on se retranche derrière le législateur).

77 % des recruteurs vont systématiquement chercher des informations sur un candidat ou les contrôler directement sur des moteurs de recherche comme Google, MSN, Yahoo!, ou sur des réseaux sociaux comme Viadeo, Plaxo, LinkedIn, Hitsme et bien d'autres.

Alors après avoir sélectionné un candidat au travers d'un CV anonyme/universel, après l'avoir rencontré et avant de prendre des références pour le présenter au client, quel consultant ne sera pas tenté de croiser les informations, de découvrir les amis et l'environnement social du candidat ?

Peut-on imaginer que demain nous soyons confrontés à un super-policier du Web ?
Quelle nouvelle réglementation peut-on imaginer ?
Lorsque tous les « amis » de Facebook se sont mobilisés contre la vente des fichiers à des fins commerciales, tout s'est arrêté. Ce réseau a montré sa puissance et sa volonté de contrôle…

Comment expliquer ce paradoxe : on accepte un lien complètement désincarné avec un groupe d'amis, souvent virtuel, auprès duquel on livre tous les détails de sa vie privée, il faut tout dire et que tout se sache, ce que l'on ne ferait peut-être pas avec ses plus proches amis, tout en refusant le regard et l'analyse des autres dans un contexte que l'on ne maîtrise pas comme dans le cadre de la recherche d'emploi ?

Et, pour nous recruteurs, comment gérer ce paradoxe ? Comment remplir notre engagement de respecter les chartes d'éthique sans céder aux généreuses sirènes des réseaux sociaux ?

Joëlle DUJOUR
Administrateur

puce retour en haut de page retour en haut de page


 

LA PÉNURIE DE COMPÉTENCES EN CHIFFRES

 

Les chiffres parlent d’eux-mêmes : les projections des organismes officiels français ou européens mettent en exergue de sérieux bouleversements qui remettent en cause, dès aujourd’hui, les tendances qui perduraient depuis les années 1970.

À partir de 2008-2010, et pendant les trente prochaines années, les départs à la retraite seront nettement plus nombreux que par le passé. Ils passeront ainsi de 410 000 par an dans les années 1990, à plus de 630 000 à l’horizon 2015 !
Une analyse plus qualitative de la situation démographique européenne et française met en évidence un profond déséquilibre de la population active dû, pour l’essentiel mais pas seulement, à son vieillissement, qui ne sera pas sans conséquence sur l’organisation et la compétitivité des entreprises et des administrations publiques à court et moyen termes.
Les cadres devraient représenter plus de 43 % des créations nettes d’emplois dans les années 2010-2015. L’accroissement du nombre d’informaticiens, de cadres commerciaux, administratifs et financiers illustrant bien le besoin des entreprises de parfaire leur système de prévision et d’organisation.

Niveaux de qualification Créations nettes d’emplois entre 2005 et 2015 (en milliers) Créations nettes en % des emplois de 2005
Cadres
Professions intermédiaires
Indépendants
Employés qualifiés
Employés peu qualifiés
Ouvriers qualifiés
Ouvriers non qualifiés
654
367
- 133
28
462
315
- 180
14 %
9 %
- 12 %
1 %
15 %
7 %
- 13 %
  1513 6 %

puce retour en haut de page retour en haut de page


 

L'IMMIGRATION : UN REMÈDE AU DÉFICIT DES COMPÉTENCES

 

Pour remédier aux difficultés de recrutement, l’Europe devrait bientôt créer un laissez-passer professionnel. La France, quant à elle, établit des quotas par métier et par continent.

Les États-Unis ont leur Green Card pour les immigrés. L’Europe, quant à elle, va se doter de sa « carte bleue ». Elle donnerait un droit de résidence de deux ans aux étrangers qualifiés qui en bénéficieraient. La durée de leur séjour pourrait être ensuite étendue. Au-delà de cinq années consécutives dans un pays de l’Union européenne, ils auraient le droit de s’y installer définitivement.

En France, deux listes ont été élaborées par le ministère de l’Économie, des Finances et de l’Emploi. L’une est un classement régional. Elle répertorie trente professions qualifiées : cadres de l’audit et du contrôle financier, responsables d’exploitation en assurances, chefs de chantier du BTP, géomètres, etc. Les candidats concernés sont des ressortissants des pays tiers, non membres de l’Union européenne. Autrement dit, des immigrés africains, maghrébins, indiens, etc. Une autre liste établit un classement national. Elle regroupe 152 métiers peu qualifiés (employés de ménage, agents d’entretien, cuisiniers, serveurs…) ouverts aux ressortissants des pays nouvellement membres de l’Union européenne, comme la Hongrie, la Roumanie ou la Bulgarie.


puce retour en haut de page retour en haut de page


Retrouvez-nous sur : www.syntec-recrutement.org

Réalisation: